La pluie tombe sans fin de ces cieux,
Et nul ne voit les larmes dans mes yeux.
J'ai cru un instant à cet espoir,
Il n'y a plus de raisons d'y croire.

Le firmament d'un gris cendre et sombre,
Me pousse encore plus dans cette ombre.
Je me noie dans le stupre et l'alcool,
Pour oublier nos si beaux envols.

Un gouffre paraît bientôt, le Néant.
Plus rien ne me retient ici-bas.
Pourtant je ne ferais aucun pas.
Je tiens à vivre comme avant.

Des rires m'accueillent, et de beaux chants,
Enfin j'ai retrouvé la bonne place,
Au sein de mes amis qui m'enlaçent.

Bande-son à écouter en lisant ceci
Cinema Paradiso (Love Theme)- Pat Metheny