Fin juin, j'ai quitté le lycée, définitivement. Une nouvelle vie s'offrait a moi. J'haissais ce lycée. D'une véritable haine. Le dernier jour de cours tout le monde était ému. Pas moi. Je ne suis pas insensible loin de là. Je ne voulais, je ne POUVAIS pas revoir les gens du lycée, a part Alex. Je ne me suis pas retourné. J'ai jalousé ceux qui ont eu un lycée agréable avec plein de copains. Mais moi je n'en aurais pas voulu au fond. Car celui que j'ai été au lycée n'était qu'un hypocrite envers lui même. Et en septembre, la fac. Une institution, une manière de vivre, des amis, un peu plus. Et là j'étais heureux, et je ne me suis plus jamais retourné sur ces années galère, ou j'ai supporté ma propre hypocrisie en silence. Maintenant, j'aime. Tout. ET je n'en suis que plus heureux.