Menezarre

Mes nuits sont courtes, j'ai du temps pour penser. J'ai été, pendant très longtemps, déprimé. Une déprime qui me suivait depuis près d'un an. L'été est arrivé a point nommé cette année. J'ai quitté un environnement que j'exécrais, pour retrouver des racines. J'ai laissé tomber, il est vrai, des copains a qui je tenais. Mais cet éloignement de quelques mois étaient nécessaire. J'avais besoin de me recentrer. J'ai fini mon année sur les rotules, au bord des larmes, épuisé par l'effort fourni. Et, surgissant d'on ne sait trop où, est apparue ma rédemptrice. Mes conneries sont pardonnées, je revis. JE REVIS !