Je n'ai jamais essayé d'écrire sous l'emprise de l'alcool. Je tente aujourd'hui cet exercice pourtant si  périlleux. J'utilise des mots de plus de trois syllabes sans savoir si il seront utilisés à propos. Bref, j'hurle mon amour pour Elle, sans la nommer, car ma vie privée a encore un sens. Je m'égare, je l'aime, et ça c'est fou. The love leads me into LIFE !